Accueil > Vos services > Cartes de bruit stratégiques

Cartes de bruit stratégiques

Pourquoi réaliser une cartographie du bruit ?

L’environnement sonore compose la vie urbaine et sa qualité est une des préoccupations principales des habitants. Sur le territoire de Lorient Agglomération, cinq communes de l'aire urbaine sont concernées par la réalisation d'une cartographie du bruit et d'un plan de prévention du bruit dans l'Environnement : Lanester, Larmor-Plage, Lorient, Quéven et Ploemeur.

 

  • La cartographie du bruit constitue un état des lieux de l'environnement sonore des infrastructures routières, ferroviaires et industriels sur un territoire.
  • Les cartes identifient les zones critiques et les zones calmes du territoire. Elles permettent une information de tous sur le niveau global d’exposition de la population, la caractérisation des zones bruyantes ou calmes.
  • Les cartes de bruit constituent un outil d’aide à la décision pour les collectivités dans une optique d’amélioration du cadre de vie des habitants. Ces cartes sont des documents d’information : elles ne sont pas juridiquement opposables et n’entraînent aucune servitude d’urbanisme.

Comment lire les documents présentés  ?

Des atlas sont constitués aux niveaux des cinq communes et comprennent :

1) Des cartes de bruit élaborées pour chacune des sources (routières, ferroviaires, industriels) et chacun des indicateurs Lden et Ln :

  • Lden* : bruit pondéré sur 24 heures en moyenne sur l’année. Ces calculs du bruit sur 24h (Lden) intègrent des pondérations pour prendre en compte les attentes de confort sonore des individus suivant les moments de la journée (sensibilité au bruit plus grande le soir et la nuit).
  • Ln* : bruit de nuit de 22h à 6h du matin en moyenne sur l’année.

* Les intitulés des indicateurs proviennent de la langue anglaise : d=day=jour - e=evening=soirée - n=night=nuit

2) Des estimations du nombre de personnes dans les bâtiments d'habitation, d'enseignement et de santé susceptibles d'être exposées aux sources de bruit. 

Quels constats de la cartographie du bruit ?

La lecture de la cartographie permet d’estimer l’exposition au bruit de la population et des bâtiments dit sensibles (santé ou enseignement).

La population des 5 communes de l'agglomération qui ont été cartographiées est globalement faiblement impactée par le bruit :

  • Les infrastructures routières sont les plus présentes sur le territoire (877  km) et leur bruit impacte les villes de Lanester, Lorient, Quéven et Ploemeur qui présentent des dépassements de valeur seuil.
  • Les 18  km de ligne ferroviaire qui traversent le territoire des communes de Lanester, Lorient et Quéven sont beaucoup plus localisés et leur impact acoustique ne présente pas de dépassement de valeur seuil.
  • Le bruit industriel ne présente pas de dépassement de valeur seuil sur l'ensemble des 5 communes.

L'analyse du territoire permet d'identifier un certain nombre d'espaces préservés du bruit  :

  • Littoral et estuaires : bords du Scorff au Nord Est de Quéven ; coteaux du Blavet à l'Est de Lanester.
  • Grandes zones naturelles  : Forêt de Kerrousseau au Nord de Quéven.
  • Zones humides : site de Bon Secours à Quéven, marais à Larmor-Plage.
  • Espaces agricoles à Ploemeur et Lanester.
  • Espaces urbains : cœurs d’îlots bâtis en centre-ville de Lorient et Lanester.
  • Parcs urbains à Lorient et Lanester.

 

 Résumé non-technique de la cartographie du bruit 2013

 FAQ

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES