Accueil > En actions > Triskell

Triskell

Un nouveau système de transports et déplacements urbains

Triskell, c'est quoi ?

Triskell est un réseau de voies bus nouvelle génération qui permet des déplacements urbains rapides, cadencés et confortables pour répondre aux besoins de mobilité des habitants. Il propose une offre de transports alternative, efficace et économe.

Triskell resserre les liens entre les communes de l’agglomération. Il améliore la qualité de vie dans les quartiers traversés et les rend plus accessibles. Il offre aussi l’occasion d’embellir la ville, apaise la circulation et permet de développer les modes doux : vélo, marche à pied.

Parmi les 25 communes de l’agglomération qui bénéfient du Triskell, 4 sont directement associées aux aménagements : Lorient, Lanester, Plœmeur et Quéven. Ce sont elles qui concentrent la majeure partie des montées sur le réseau.

Quels objectifs ?

Le projet Triskell vise 5 grands objectifs :

  • Faciliter les liaisons entre les villes de Lanester, Plœmeur et Quéven et le centre-ville de Lorient et sur l’ensemble de l’agglomération.
  • Accompagner le développement des quartiers de ces communes : quartier de la gare, Kervénanec, Keryado, Lanveur (lycées et campus universitaire) à Lorient, Croizamus à Quéven et La Chataigneraie à Plœmeur.
  • Concilier les problématiques de déplacements avec les besoins et attentes des habitants comme des commerçants.
  • Aménager les axes historiques : rue de Belgique / rue Paul-Guieysse vers le nord, avenue Jean-Jaurès, rues de Merville / Kerjulaude / Lanveur à Lorient, rue Jean-Jaurès à Quéven et rue Saint-Anne à Plœmeur.
  • Renforcer le pôle d’échanges multimodal à la gare de Lorient pour faciliter la coordination entre les différents modes de transports : trains, bus, vélo, marche, voitures et taxis.

Qualité de vie et performance du réseau

Améliorer la qualité de vie dans les quartiers : répondre aux besoins des habitants, aménager l’espace public, faciliter l’accès aux commerces, développer et sécuriser les modes de déplacement doux (vélo, marche à pied).

Rendre le réseau de transports publics plus performant : des bus prioritaires plus confortables et plus fréquents ; des stations sécurisées et accessibles à tous.

Aménagements : priorité aux bus !

Des voies dédiées uniquement aux bus là où c’est possible et nécessaire.

Des stations de bus apaisées : accessibilité grâce à des quais surélevés, sécurité des traversées avec îlot central, embellissement des contre-allées existantes.

Priorité des bus aux carrefours grâce à différents aménagements destinés à améliorer leur rapidité et leur fréquence :

  • Nouveaux cédez-le-passage
  • Système de « feux tricolores intelligents » détectant l’arrivée d’un bus
  • Giratoires percés.

Un dialogue permanent

Consultation des communes : concertation permanente sur le programme et le suivi des travaux avec les villes concernées.

Création d’une commission de concertation à Lorient rassemblant associations de riverains, associations de personnes à mobilité réduite, représentants de quartiers, commerçants... pour bénéficier de l’expertise d’usage des participants.

Tenue d’une dizaine de réunions publiques pour présenter le projet et recueillir les avis.

Mise en place d’une Commission d’indemnisation des commerçants et artisans (CICA) pour les professionnels riverains du chantier.

Partenaires et financement

  • Union Européenne :
    • FEDER 2007-2013 : 3 950 000 €
    • FEDER 2014-2020 : 7 000 000 €
  • État : 5 580 000 €
  • Région Bretagne : 2 796 000 €
  • Lorient Agglomération : 22 474 000 €
  • Ville de Lorient : 900 000 €
  • Ville de Ploemeur : 200 000 €
  • Ville de Quéven : 100 000 €

Coût global de l’opération : 43 000 000 €

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES