Accueil > Services > Déchets > Kermat

Kermat

Kermat : installation de stockage des déchets non dangereux

En 10 ans, les actions conjuguées des habitants (amélioration de la qualité du tri, évolution des modes de consommation,…) et de l’Agglomération (actions de prévention, multiplication des filières de recyclage en déchèteries, optimisation des processus de traitement et de valorisation des déchets…) ont permis une diminution de près de 10 000 tonnes de la production des déchets ménagers résiduels (DMR) sur le territoire de Lorient Agglomération.

Malgré cette évolution positive, il reste une part ultime de déchets, non valorisables, qui doit être traitée sur l’Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND) de Kermat sur la commune d’Inzinzac-Lochrist.

[Vidéo] Kermat : itinéraire d’un déchet ultime

Découvrez le fonctionnement du site de Kermat en vidéo.

Une installation de stockage des déchets non dangereux, c’est quoi ?

Il s’agit d’une installation classée pour la protection de l'environnement (ICPE) soumis au régime d’Autorisation et suivi par la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement DREAL, organisme représentant « la police » de l’environnent.

Ce site de stockage est la dernière destination pour les déchets qui n’ont pas pu être réutilisés, recyclés en matériaux ou revalorisés en énergie soit parce qu’il n’existe pas encore de technique de traitement adaptée à l’heure actuelle, soit parce que ces déchets ont été mal triés en amont.

D’où viennent les déchets qui arrivent à Kermat ?

  • A 65 % des poubelles noires destinées aux déchets non recyclables collectées au domicile de chaque foyer des 25 communes du territoire de Lorient Agglomération, soit 209 000 habitants ;
  • A 20 % des bennes « non recyclables » présentes dans chacune des 13 déchèteries gérées par Lorient Agglomération ;
  • A 15 % des erreurs de tri que l’on retrouve au niveau des poubelles jaunes (emballages) et vertes (biodéchets).

Avant d’arriver sur l’ISDND de Kermat, tous ces déchets passent par l’unité de traitement d’Adaoz située à Caudan. La partie issue des poubelles noires est « stabilisée ». Cela signifie que les déchets sont traités pour éviter qu’ils ne continuent à fermenter. Le procédé permet de dégrader la matière organique et donc de réduire le volume des déchets à stocker d’environ 40 %.

Comment fonctionne le site ?

Le site de Kermat a été conçu pour stocker des déchets ménagers et assimilés dans des conditions de sécurité pour l'environnement définies par la réglementation en vigueur.

  1. Les déchets sont placés dans des « alvéoles » (= casiers) et tassés, au fur et à mesure, par un compacteur. Pour éviter tout contact avec le sol, chaque alvéole est recouverte, sur toute sa surface, de différentes couches de protection pour garantir son étanchéité (vue de l’alvéole en coupe).
  2. Les « jus de déchets » produits sous l’effet de la pluie sont collectés et drainés dans le bas les casiers et dirigés vers la station d’épuration des lixiviats aménagée sur le site et qui dispose d’un traitement similaire à celui de l’eau potable (voir le processus de traitement des lixiviats).
  3. Le suivi post-exploitation : à la fin de son exploitation, chaque alvéole est recouverte puis re-végétalisée et surveillée pendant une durée minimum de 30 ans (voir le procédé de fermeture d’une alvéole).
  4. Les biogaz rejetés par les déchets en fermentation sont récupérés par des puits de captage et sont ensuite dirigés vers la Wagabox, une unité de valorisation énergétique pour être épurés avant d’être injectés dans le réseau de gaz de ville (voir le processus d’épuration des biogaz).

Quelles sont les mesures mises en place pour assurer le suivi et la sécurité du site ?

Des rapports sont transmis trimestriellement à la DREAL sur les différentes activités et rejets du site.

  • Chaque camion de déchets est enregistré sur un registre pour en assurer sa traçabilité et le contrôle de son chargement.
  • Les biogaz sont surveillés pendant 30 ans et un agent sur le site est dédié à la surveillance des réseaux de biogaz au quotidien.
  • Les lixiviats sont traités et contrôlés par un laboratoire indépendant agréé par l’Etat suivant les fréquences et paramètres définis par la réglementation. Les 11 piézomètres, qui surveillent les eaux sous terraines du site, sont également suivis semestriellement.
  • Les eaux pluviales sont analysées mensuellement et un suivi est effectué au niveau du ruisseau de Kerdrean et du Pontoir pour contrôler leur qualité.

La diminution des déchets à enfouir, un engagement fort de Lorient Agglomération depuis de nombreuses années et à tous les niveaux.

Sur les processus de traitement des déchets :

  • 2002 : lancement d’une collecte séparée des biodéchets en porte-à-porte auprès de tous les foyers de Lorient Agglomération pour extraire la part de déchets fermentescibles de la poubelle noire et la valoriser en compost labellisé AB et ASQUA. Lorient Agglomération fait partie des premières collectivités en France à proposer ce service.
  • 2005 : mise en place d’un processus de traitement spécifique nommé la « stabilisation » permettant de réduire d’environ 40 % le volume de déchets à enfouir. Les déchets issus des poubelles noires sont ainsi placés dans des tunnels fermés exposés à des conditions optimales de température et d’humidité, permettant de dégrader leur matière organique.
  • 2015 : l’installation de trieurs optiques au centre de tri des emballages de Caudan permettant l’application de nouvelles consignes de tri étendues aux plastiques « souples » et plus uniquement aux bouteilles et flacons en plastique. Lorient Agglomération fait ainsi partie des 243 collectivités, recoupant 25 % de la population française, à opter pour des consignes élargies pour sa collecte des emballages.

En déchèterie :

  • 2015-2021 : ouverture de nouvelles filières de recyclages permettant la valorisation de déchets jusqu’à lors destinés à l’enfouissement : matelas, meubles, plâtre, plastiques durs…
  • 2016 : ouverture de points de dépôts dans les 13 déchèteries du territoire communautaire pour les objets en bon état pouvant être réutilisés.
  • 2021 : ouverture d’une Matériauthèque sur la déchèterie de Caudan pour permettre le dépôt et la récupération de matériaux de construction en bon état.

Auprès du public : particuliers, professionnels, associations, étudiants…

  • 2009-2014 : programme local de prévention des déchets
  • 2014-2017 : labélisation « Territoire zéro gaspillage – Zéro déchet »
  • 2018-2021 : appel à projets « Territoire économe en ressources »

[Vidéo] De l’énergie verte grâce aux déchets

Grâce une technologie innovante, la Wagabox, le gaz émis par les déchets du site de Kermat, à Inzinzac-Lochrist, est transformé en énergie renouvelable et injecté dans le réseau de gaz naturel.

Riverains de Kermat : signalez une nuisance olfactive

Vos coordonnées
Date et heure de l'événement
Spécificités de l'odeur
Suivi de votre demande

Protection des données personnelles

Pour connaitre la description des traitements appliqués aux données saisies dans ce formulaire et vos droits applicables, vous pouvez consulter le document "Traitement des données à caractère personnel".

Pour en savoir plus vous pouvez consulter notre politique de protection des données en cliquant sur le lien suivant Politique de protection des données.


Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES