Accueil > En actions > Gare de lorient bretagne sud > Effet bgv

Effet BGV

Lorient Express !

Grâce à la nouvelle ligne grande vitesse, Lorient sera à - de 3h de Paris en 2017

Lorient intègre le projet Bretagne Grande Vitesse (BGV) qui rapproche la Bretagne de toute la France et de la capitale. Avec la mise en place de 182 km d’une nouvelle ligne à grande vitesse entre Le Mans et Rennes (pour un gain de temps de 37 minutes) et son prolongement à travers la région, les côtes et les vallées bretonnes, Lorient sera à moins de 3 heures de la capitale à partir de juillet 2017.

Le projet BGV est construit autour du déploiement de la Ligne à grande vitesse (LGV) Bretagne-Pays de la Loire qui vise à renforcer l’accessibilité aux autres régions françaises et européennes. Le projet s’appuie également sur la modernisation des lignes régionales Rennes-Brest et Rennes-Quimper.

L’objectif est bien de prolonger l’effet LGV pour raccourcir les temps de parcours en Bretagne, permettre à plus de trains de circuler et améliorer la sécurité. Pour tendre vers le « parcours cible » de 3 heures entre Paris et la pointe bretonne, la Région participe aux investissements nécessaires : travaux sur les voies afin de permettre le passage du TGV et du TER à des vitesses de 200 km/h voire 220 km/h, aménagement de la gare de Rennes et des dix gares TGV bretonnes en pôles d’échanges multimodaux, mise en service de rames TGV plus rapides.

La réalisation de la Ligne à grande vitesse de Paris jusqu’à Rennes s’inscrit dans un vaste plan ferroviaire breton dont l’objectif est de développer le maillage et la compétitivité des transports sur la région, mais aussi d’accompagner le développement des agglomérations bretonnes. La Région et toutes les collectivités se mobilisent ensemble pour que les gains de temps de la future LGV bénéficient à toute la Bretagne d’ici 2017.

Consulter la grille des horaires 2017

VIDÉOS

> Toutes les vidéos

Bretagne Grande Vitesse et Lorient

L’arrivée de la ligne à grande vitesse, l’amélioration du réseau de transport existant et les nouveaux aménagements de Lorient Odyssée auront de nombreuses retombées positives pour l’agglomération lorientaise.

L’amélioration du réseau de transport existant mettra en valeur les pôles d’attractivité territoriaux, que constituent par exemple le Festival Interceltique, les pôles et événements nautiques ainsi que les sites touristiques du territoire. Autant d’atouts à la portée nationale et internationale qui devraient recevoir encore plus de visiteurs dans les années à venir et favoriser le tourisme qui représente déjà 7 % du PIB sur le territoire de Lorient Agglomération, et près de 3 500 emplois directs, soit 5 % de l’emploi salarié.

C’est également une bonne nouvelle pour l’emploi. Pour les entreprises qui cherchent à s’implanter en province, l’agglomération de Lorient gagnera encore plus d’intérêt. Des retombées positives sont attendues pour de nombreux secteurs, en particulier le tertiaire, où le « travail nomade » se développe, facilité ici par le déploiement du très haut débit.

Parallèlement, le nouveau quartier de la gare donnera une image de modernité à Lorient et à son agglomération. Une image qui confirme sa volonté d’affirmer sa place de 3e ville de Bretagne et son leadership en Bretagne Sud. Le projet Lorient Odyssée est donc une belle vitrine pour le territoire, qui va renforcer l’attractivité de ses 25 communes.

Partenaires et financement

Plus de 120 millions d'investissements publics pour ces aménagements.


Les maîtres d'ouvrage de ce projet sont SNCF/Gares & Connexions, Lorient Agglomération et Réseau Ferré de France (SNCF Réseau depuis le 1er janvier 2015).

Le contrat de pôle signé le 26 juin 2013 a défini les modalités suivantes :

  • Lorient Agglomération : 30,53 M€
  • Région Bretagne : 11 M€
  • Ville de Lorient : 10 M€
  • Etat : 2,6 M€
  • SNCF : 2,53 M€
  • Département : 1,5 M€
  • Réseau Ferré de France : 0,22 M€
  • Total : 58,38 M€


Financements du nouveau quartier :

Dépenses (acquisitions foncières, démolitions, études, réaménagements) : 20 M€
Recettes (assurées par la vente des emprises pour des futures constructions auprès des promoteurs) : 20 M€

Triskell 2017 :

  • Lorient Agglomération : 44 M€
  • Etat : 23,5 M€
  • FEDER : 11 M€
  • Région Bretagne : 2,8 M€
  • Villes (Lorient, Quéven, Plœmeur) : 1,2 M€

 

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES