Accueil > À vivre > Nautisme > Tara

Tara

Dernière mise à jour : 22/02/2017

Lorient, port d'attache de la goélette scientifique

Lorient est le port d’attache de la goélette scientifique Tara depuis sa première expédition en 2006. Navigant sur toutes les mers du monde, Tara explore les océans pour mieux les comprendre et les préserver.

La goélette Tara dans l'avant port de Lorient avant son départ pour le Pacifique en mai 2016
© LA - Fanch Galivel

Lorient est le port d’attache de la goélette scientifique Tara depuis sa première expédition en 2006. Navigant sur toutes les mers du monde, Tara explore les océans pour mieux les comprendre et les préserver. Mais c’est à Lorient que le navire fait escale pour être entretenu.

Depuis plus de 10 ans, Lorient Agglomération soutient les expéditions scientifiques de Tara et de ses équipes de chercheurs pour comprendre, étudier et préserver les océans, véritables poumons bleus de la planète. Au fil des expéditions, la ferveur du public s’est affirmée : à chaque départ et à chaque retour de la goélette, ils sont de plus en plus nombreux à terre comme en mer pour accompagner Tara. Chaque expédition est l’occasion d’une grande fête populaire et de vulgarisation scientifique à Lorient. Un partenariat qui se traduit par les animations proposées aux écoles et à la Cité de la Voile Eric Tabarly, par des expositions régulières sur le territoire, mais aussi par la présence du logo de Lorient Agglomération sur les documents de communication de Tara Expéditions et par un pavillon sur une des drisses du bateau. Enfin, entre deux missions, c’est à Lorient que le navire est entretenu, profitant du savoir-faire des nombreuses entreprises locales liées au nautisme.

Une histoire née à Groix

L’histoire entre Tara et Lorient a débuté à Groix, lors du festival international du film insulaire qui accueillait l’équipage du voilier. Entre le territoire, fortement maritime, concentrant de nombreux savoir-faire techniques et scientifiques liés à la mer, à la pêche et à la course au large, et l’équipe de Tara, l’évidence s’est imposée. C’est donc à Lorient que le bateau a été préparé en vue de sa première expédition polaire baptisée « Tara Arctic 2007-2008 ».

Tara expéditions : la science prend le large

Le projet Tara Expéditions est né en 2003 de la volonté d’Etienne Bourgois, directeur général d’agnes b. Il acquiert alors un navire, le Seamaster de Peter Blake, anciennement Antarctica et construit par Jean-Louis Etienne en 1989. Un bateau né pour l’aventure, une goélette transformée en station d’exploration scientifique pour sonder les mers et établir un état des lieux de la pollution et de la santé des océans. Depuis 2003 ans, Tara a réalisé 10 expéditions et parcouru 350 000 kilomètres autour du monde à travers plus de 40 pays. Avec 117 laboratoires et instituts scientifiques impliqués, 21 domaines de recherche scientifique et des dizaines de milliers de prélèvements et d’observations, les chercheurs embarqués à bord de Tara ont récolté des données précieuses pour comprendre l’état de l’océan.

L'affiche de l'expédition Tara Pacific

Tara Pacific : la nouvelle aventure

Le 28 mai 2016, Tara a levé l'ancre pour mener sa nouvelle et 11e expédition pour ausculter la biodiversité des récifs coralliens et mieux comprendre son évolution face au changement climatique.

Tara a quitté Lorient, son port d’attache, le 28 mai 2016 pour une expédition de plus de deux ans dans l’Océan Pacifique et se pencher sur l’état et l’évolution du corail, de plus en plus menacé par le réchauffement climatique. Tara Pacific embarque 70 scientifiques et devrait parcourir 100 000 km à travers 30 pays, 40 archipels, 7 mers et océans. La traversée la plus longue sans escale durera 31 jours, entre Taïwan et les îles Fidji en mai 2017.

40 000 échantillons de coraux et d’eau de mer

Cette campagne associe biologistes coralliens, chimistes, océanographes et spécialistes du plancton, coordonnés par le CNRS et le Centre Scientifique de Monaco (CSM). L’expédition a pour objectif de comparer le comportement de récifs coralliens face aux changements climatiques sur une vaste zone géographique qui n’a pas encore été appréhendée. Du canal de Panama à l’archipel du Japon (2016-2017), puis de la Nouvelle Zélande jusqu’en Chine (2017-2018), la goélette croisera pas moins de 11 fuseaux horaires. Au total, environ 40.000 échantillons seront prélevés et fourniront de nouvelles données sur le rôle encore inconnu de certains paramètres biochimiques (acidité, salinité, turbidité, …) et certaines espèces intervenant dans la vie des récifs et leur adaptation aux changements environnementaux majeurs.

Plongée sur le site « contrôle », non acidifié : écosystème diversifié
©Nicolas Floch / Fondation Tara Expéditions

Une ressource inestimable pour la planète

Alors que les récifs coralliens couvrent seulement moins de 0,2% de la superficie des océans, ils réunissent près de 30% de la biodiversité marine connue. Ils fournissent nourriture et abri à de nombreuses espèces. Ils assurent la subsistance directe à plus de 500 millions de personnes dans le monde grâce à la pêche. Leur santé est donc cruciale pour la diversité des espèces qu’ils abritent mais aussi pour l’humanité. Étudier cet écosystème fragile et menacé devient une priorité alors qu’une grande partie des récifs tend à disparaître ces dernières années. Au cours des 2 années d’expédition, Tara effectuera 70 escales pour sensibiliser sur la richesse et la fragilité des récifs.

En savoir + : oceans.taraexpeditions.org  

 Télécharger le dossier de presse Lorient, territoire d’innovation nautique 

 

« Pour des régions de grande richesse biologique, comme les lagons et les barrières de coraux, des mesures de protection sont de plus en plus nécessaires. Mais en parallèle de la conservation de cette nature, il est indispensable de soutenir la recherche pour mieux connaître et protéger efficacement ces récifs » explique Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Expéditions.

 

Chiffres clés

  • 11e expédition de Tara depuis 2003
  • Plus de 2 ans d’expédition : mai 2016 - sept. 2018
  • 30 pays visités
  • 70 escales
  • 100 000 km parcourus
  • 40 archipels analysés de façon identique puis comparés
  • 26 institutions et laboratoires de recherche
  • 40 000 échantillons prélevés en 2 ans
  • 70 scientifiques embarqués issus de 8 pays différents

Tara Pacific 2016-2018 Expedition - Start May 28 Lorient FR

Une expédition de deux ans et demi pour étudier la biodiversité des récifs coralliens face au changement climatique.

 

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

// Changement LOGO

VOS SERVICES