Accueil > À vivre > Espaces naturels et littoraux

Espaces naturels et littoraux

Une palette remarquable des différents milieux naturels bretons

Depuis plus de 30 ans, Lorient Agglomération répond aux enjeux environnementaux en mettant en place des stratégies novatrices de protection et préservation des espaces naturels et de la biodiversité.

Consciente de la richesse de son patrimoine naturel et paysager mais aussi de sa fragilité, elle a initié cette politique, dès la fin des années 60, par une démarche volontariste de maîtrise foncière (acquisitions), principalement sur les espaces naturels d’intérêt communautaire que sont les rives du Ter et le Parc Océanique de Kerguelen.

Pendant la seconde moitié des années 90, la poursuite de cette politique d’acquisition a permis d’assurer la maîtrise foncière du Domaine du Lain et de l’étang du Verger à Gestel, du domaine du Bunz et du Parc de Locastel à Inzinzac-Lochrist…. Alors que les acquisitions des années 70 avaient principalement pour but la limitation de l’urbanisation, celles des années 90 sont délibérément axées sur des sites choisis pour leurs qualités paysagères ou écologiques intrinsèques. Cette démarche de maitrise foncière a été menée en partenariat avec le Conservatoire du Littoral et les communes, selon les sites.

La démarche a ainsi permis la conservation d’espaces naturels stratégiques dans un contexte de consommation élevée du foncier, constituant des secteurs naturels structurants à l’échelle de l’agglomération (coupure d’urbanisation, éléments clés dans le maintien de continuités écologiques…).

Dans ce cadre, la direction Environnement et Développement Durable a pour mission d’assurer l’entretien et la gestion des 465 hectares du patrimoine naturel d’intérêt communautaire, soit 9 sites.

Ils ont vocation à être ouverts au public, dans la limite de leur vocation et de leur fragilité et s’inscrivent dans une dynamique à long terme pour garantir aux générations actuelles et futures un environnement de qualité.

Des équipes de terrains en régie (35 agents) appliquent deux types de gestion sur ces sites : une gestion conservatoire ou différenciée (espaces de nature ou domaines paysagers). Les aménagements réalisés constituent une réponse directe à un besoin de la population consommatrice de lieux de détente et de promenade. Ils concilient donc la nécessaire protection des espèces et des espaces et l’ouverture au public.

L’ensemble des sites offre une palette remarquable des différents milieux naturels présents à l’échelon régional : falaises, plages, dunes, marais littoraux, saumâtres ou d’eau douce, ruisseaux, prairies, remembrées ou bocagères, boisement de conifères, de feuillus ou mixtes, haies, landes…

Coët Letune à Cléguer

Ce site de 9 hectares de prairies, propriétés de la commune de Cléguer, est géré dans le cadre d’une convention par Lorient Agglomération, en pâturage extensif à l’aide de 6 poneys.

Cette gestion permet de préserver la diversité des micro-habitats et de rompre l’uniformité de l’ancien paysage agricole. Localisé en limite des rives du Scorff et du site Natura 2000 « Forêt de Pont-Callech, rivière du Scorff », il constitue un élément de la trame verte du secteur et un refuge de nature ordinaire. faucon crécerelle, divers passereaux, chevreuils et petits mammifères se côtoient.

Petite mer et marais du Dreff, entre Gâvres et Riantec

Le site de la Petite mer s’étend sur les communes de Riantec, Plouhinec et Gâvres.

La petite mer est une mer intérieure présentant un grand intérêt ornithologique, en lien avec la rade de Lorient. Elle est séparée de l’océan par un tombolo qui fait partie du grand cordon dunaire qui relie Gâvres à Quiberon. La partie maritime est bordée d’une mosaïque de milieux naturels (milieux dunaires, marais, boisements) qui confère à cet écosystème sa particularité et sa richesse écologique.

Reconnu pour être un site ornithologique majeur en Bretagne, la petite mer est couverte par de multiples dispositifs de protection : site Natura 2000, site classé, site inscrit, projet d’arrêté préfectoral de protection de biotope. Une partie du site est également intégrée au périmètre de l’Opération Grand Site « Dunes sauvages de Gâvres à Quiberon », en cours de labellisation.

Lorient Agglomération intervient sur la gestion des milieux naturels  (dont lutte contre les plantes invasives) propriétés du conservatoire du littoral sur le domaine terrestre ou domaine public maritime de Riantec et Gâvres.

Domaine du Lain à Gestel

Ancien parc à la française de 25 hectares situé sur la commune de Gestel, le domaine paysager du Lain a évolué vers un parc à l’anglaise dans la pure tradition de la 2ème moitié du XIXème avec introduction d’essences américaines de conifères et de feuillus.

Un manoir central d’aspect Renaissance, en ruines, datant de la fin du XIXème siècle interpelle. Sans toit, il lui reste cependant ses façades et ses ouvertures de fenêtres, telle une bâtisse de conte de fées ayant subi un sortilège. A proximité, un intéressant bâtiment à usage de communs possède une remarquable charpente du XVIIème siècle (réhabilitée), attribuée à des charpentiers de marine.

Le parc à l’anglaise accueille un ensemble de fontaines et lavoirs remarquables, restaurés par la collectivité à la fin des années 90. Ce domaine fait également partie des nombreux sites de captage d’eau potable que Lorient avait mis en place sur la seconde moitié du XIXème siècle sur les communes de Gestel, Pont-Scorff et Quéven. Des puits de visites, encore visibles, étaient installés à chaque changement de direction de l’aqueduc souterrain qui traversait le site.

Parc paysager, bois, parcelles agricoles et ruisseau se jouxtent sur l’ensemble géré. L’objectif de la collectivité est de maintenir le dessin du parc et sa collection arborée mais également de préserver les espaces de nature ordinaire alentours.

Etang du Verger à Gestel

L’Etang du Verger, sur la commune de Gestel, constitue un espace remarquable par ses paysages et certains habitats naturels qui lui confèrent une ambiance des plus originales.

Il s’articule principalement autour d’un étang artificiel, établi sur le cours du ruisseau Le Scave, affluent de la rive droite du Scorff et étendu sur environ 1,5 km, de boisements sur les pentes encaissées de la rive droite de l’étang et de quelques prairies associées à des petits ruisseaux également en rive droite.Dans le passé, cet étang de retenue servait à l’alimentation d’un ancien moulin à eau.

On y découvre une très grande richesse floristique et faunistique liées à la présence de l'eau et aux milieux boisés : grebe castagneux, sarcelle d’hiver, aigrette garzette, poule d'eau, canard colvert, pics... Aujourd’hui, l’ensemble de ce site est propriété de Lorient Agglomération sur environ 23 ha.

Le littoral de Guidel à Ploemeur

Massifs dunaires, promontoires rocheux, landes littorales : la richesse des paysages qu’on y découvre en fait un site naturel reconnu d'intérêt européen Natura 2000.

Lorient Agglomération a mis en place un vaste programme de protection et de réhabilitation de ces espaces naturels côtiers d’intérêt communautaire. Les aménagements destinés à accueillir le public et préserver les milieux naturels font l’objet d’une surveillance constante.

Dans ce cadre, un itinéraire pour le vélo familial et les piétons a été aménagé entre Guidel-Plages et Kerroc'h (Ploemeur) soit 8,5 km de piste, inauguré en 2007. En parallèle, 4 aires naturelles de stationnement ont été mises en place côté terre et ainsi de restaurer le front de mer.
Les abords du Fort du Loc’h à Guidel font l’objet d’une gestion spécifique liée au contexte historique de ce patrimoine militaire.

Domaine du Bunz et île de Locastel à Inzinzac Lochrist

Le domaine du Bunz et l’île de Locastel, ensemble de 13 hectares, sont liés à l’histoire des forges de la commune d’Inzinzac Lochrist.

Un relief prononcé met en valeur les espaces d'échappées visuelles du domaine du Bunz, constituées de pelouses ceintes d’arbres remarquables : hêtres pourpres, chênes rouges d'Amérique, camélias, rhododendrons côtoient le pin Wermouth, les cèdres du Liban ou les séquoias.

L'île de Locastel et le parc d'eau vive proches constituent la continuité naturelle de la promenade qui peut se prolonger dans la vallée du Blavet.
D’une gestion paysagère mise en œuvre autour de l’ancienne demeure ruinée, on passe progressivement vers une gestion conservatoire de zones humides. Le site offre une large palette d’ambiances très diverses pour les promeneurs.

Parc océanique de Kerguelen à Larmor-Plage

L’ensemble de ce site littoral de 92 ha sur la commune de Larmor-Plage, s’est vu préservé grâce à l’intervention conjointe de la Communauté d’Agglomération du Pays de Lorient, gestionnaire du site et du Conservatoire du Littoral, propriétaire.

Depuis les premières acquisitions du Parc océanique de Kerguelen, des opérations de gestion et d’aménagement ont été réalisées. Les principales concernent la protection des espaces dunaires, la réalisation de cheminements piétons, la gestion des espaces naturels dont la diversité et la qualité écologique sont de grande valeur.

Cet espace localisé entre les urbanisations de Larmor-Plage à l'Est et le Centre de Voile proche de Kerpape à l'Ouest, est limité au Nord par l'ancienne route côtière dite de Larmor-Plage au Pouldu. Il est marqué par deux zones humides, le Marais de Kerdreff (à l’est), et le Marais de Kerguelen (à l’ouest).

Ce site offre une remarquable diversité des milieux naturels : dunes, marais d'eau saumâtre et d'eau douce, landes, prairies naturelles bocagères, talus et bosquets propices au développement de la flore et de la faune. 600 espèces floristiques et 161 espèces d’oiseaux ont été recensées sur le site.

Rives du Ter, entre Larmor-Plage, Lorient et Ploemeur

Cet espace est composé de 89 hectares d'espaces naturels et préservés, et s’articule autour de deux étangs (l’étang de Kermélo et l’étang de St-Mathurin).

Ce site s’inscrit au fond d’un vallon boisé encaissé sur les communes de Larmor-Plage, Lorient et Ploemeur. C'est à la fin des années 1970 que les rives du Ter ont été aménagées afin de limiter une pression foncière importante sur le secteur.

Devenu espace idéal pour toute la famille, il abrite aujourd'hui des richesses naturelles considérables. 8 kilomètres de sentiers pédestres jalonnent le site. La collectivité s’emploie là aussi à concilier la préservation des espaces naturels et les usages multiples sur le site (dont aires de jeux pour les enfants). Par ailleurs, les cours d'eau du bassin versant du Ter font l’objet d’un contrat territoriaux de milieux aquatiques.

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES