Accueil > Services > Eau > Eau : écogestes

Eau : écogestes

Economisons l'eau

Lorient Agglomération lance une campagne de sensibilisation aux écogestes pour préserver la ressource en eau.

Nous sommes en crise sécheresse et, malgré la pluie, nos réserves sont toujours au plus bas !

Cette campagne comprend :

  • Une affiche A3
  • 6 visuels pour les réseaux sociaux

> Téléchargez le Kit Digital des écogestes pour l'eau

 

En plus de cette campagne, vous trouverez ci-dessous, des conseils pratiques pour diminuer vos consommations d'eau dans votre logement :

  • salle de bains
  • WC
  • lave-linge
  • jardin, lavage de la voiture

Merci !

Comment agir pour diminuer les consommations d'eau dans son logement ?

Aujourd’hui, la consommation moyenne d’eau potable d’un foyer vivant sur le territoire de Lorient Agglomération est d’environ 80 mètres-cubes (m3) par an. 93 % de l’eau que nous utilisons est dédiée à l’hygiène et au nettoyage et 7 % à notre alimentation.

Je fais des économies d’eau dans la salle de bains

La salle de bain est le premier poste de consommation d’eau pour les particuliers. C’est aussi celui sur lequel on peut faire le plus d’économies.

Dans la douche, j’installe une douchette économe ou un régulateur de débit (à débit fixe ou variable) entre le robinet et le flexible : le débit sera régulé entre 8 et 12 litres par minute… Les pommes de douche économes ou les régulateurs de débit, moins chers permettent jusqu’à 50 % d’économies d’eau par an.

J’installe des mousseurs limiteurs de débit sur les robinets. Il suffit généralement d’un débit de :

  • 6 litres/minute pour un évier ;
  • 4 à 4,5 litres/minute pour un lavabo ;
  • 2 litres/minute pour un lave-main.

Si je remplace mon robinet, j’en choisis un avec mitigeur thermostatique : en réglant automatiquement la température de l’eau, il évite ainsi le gaspillage lié à l’ajustement à la bonne température.

Les robinets de type mitigeur (une seule manette) sont plus économes en eau que les robinets de type mélangeur (2 robinets). En moyenne, ils permettent une économie d’eau de 10% (Source ADEME).

Je privilégie les douches aux bains : une douche de 5 minutes consommera entre 3 et 4 fois moins d’eau qu’un bain.

Je limite la durée de ma douche : si vos douches dépassent 10 minutes, vous risquez de consommer plus d’eau en vous douchant qu’en prenant un bain rempli à moitié.

Je ne laisse pas couler l’eau pendant le savonnage, le lavage des dents, le rasage…

Je fais des économies d’eau dans les WC

Dans les logements, la majorité des fuites viennent des chasses d’eau !

Je vérifie régulièrement qu’il n’y a pas de fuites et je fais les réparations nécessaires, voire le changement du système si celui-ci est très ancien.

Une petite fuite peut très vite coûter très cher si on ne s’en occupe pas. Au prix actuel de l’eau, une fuite non repérée peut représenter une perte allant jusqu’à 25 litres par heure qui vous coûtera environ 340 €/an.

Pour visualiser les fuites dans mes toilettes qui ne sont pas forcément visibles à l’œil nu :

  • versez un colorant alimentaire dans le réservoir : si les parois de la cuvette se colorent, c’est qu’il y a une fuite ;
  • ou essuyez le bord intérieur de la cuvette des WC avec un chiffon sec ; positionnez du papier toilette sur la paroi intérieure de la cuvette ; si au bout de 2 à 3h, celui-ci est humide, c’est qu’il y a une fuite.

 En savoir + sur la chasse aux fuites d'eau

Je remplace mon réservoir classique par une chasse d’eau à double commande, au maximum 6 litres par cycle et 3 litres en utilisation légère.

Je peux aussi limiter le réservoir des chasses d’eau en y plaçant :

  • une bouteille d’eau pleine, mais s’assurer qu’elle ne pourra pas bloquer le mécanisme de la chasse d’eau si elle tombe (ne pas utiliser de briques, car celles-ci, en se délitant, peuvent endommager le joint de la chasse d’eau) ;
  • des plaquettes Eco-WC prévues pour être fixées sur le rebord du réservoir.

Fuite d’eau : comment la détecter ?

Tout au long de l'année, le service Eau et Assainissement de Lorient Agglomération traque les fuites d'eau chez les particuliers. Voici nos conseils pour éviter les fuites d'eau chez vous.

Je fais des économies avec le lave-linge

En moyenne, une famille française effectue 220 lessives par an. Cela correspond à une consommation d’environ 13 000 litres d’eau et 230 kWh d’électricité.

Il y a une quinzaine d’années, un lave-linge consommait environ 100 litres d’eau à chaque lavage. Aujourd’hui un lave-linge récent consomme en moyenne 50 litres d’eau par cycle.

Si je dois changer mon lave-linge, comme pour les autres appareils, je consulte l’étiquette énergie de l’appareil, elle vous informera sur les consommations d’eau à chaque cycle (entre 40 et 60 litres en moyenne en fonction de la contenance de la machine et de son étiquette énergétique), la consommation d’électricité en kWh par an, les émissions acoustiques…

Je fais tourner des machines pleines. Attendez d’avoir suffisamment de linge pour utiliser votre machine à pleine charge, en évitant tout de même de tasser le linge.

Je fais des économies avec la vaisselle

Un lave-vaisselle est utilisé en moyenne 3 à 5 fois par semaine et 18 % des ménages équipés l’utilisent même tous les jours.

Songez à changer votre lave-vaisselle s’il est ancien : les modèles récents consomment moitié moins d’eau qu’il y a dix ans (de 9 à 15 litres pour une vaisselle).

Je remplis à plein le lave-vaisselle avant de le lancer.

Je lave à la main les plats très sales (plats à gratin, viandes …) ou je les fais prélaver.

Je privilégie le programme de lavage court à faible température, diminuant ainsi la consommation d’électricité et la consommation d’eau.

Je réserve le cycle intensif pour la vaisselle vraiment très sale et grasse.

Je fais des économies pour les usages extérieurs : jardin, lavage de la voiture

J’arrose mon jardin à l’aube ou à la tombée du jour pour que l’eau ne s’évapore pas avant d’être absorbée par mes plantations.

J’utilise un système de récupération d’eau de pluie pour l’arrosage de mes plantations. On peut récupérer en moyenne 600 litres d’eau de pluie par m2 de toiture (soit 60.000 litres par an sur un toit de 100 m2). Même pendant le mois où il pleut le moins on peut tout de même récupérer 30 à 40 litres d’eau de pluie par m² de toiture.

Je pose un paillage autour des cultures pour éviter les déperditions d’eau.

J’ajoute de la matière organique (compost) ou de l’argile à mon jardin. Vous augmenterez la capacité de rétention d’eau de votre sol et donc vous diminuerez la fréquence des arrosages.

Je privilégie le binage qui consiste à ameublir la couche superficielle du sol autour des plantes cultivées. Vous limiterez ainsi l’évaporation de l’humidité contenue dans le sol et réduirez les besoins en arrosage.

Je préfère l’arrosage manuel, plus efficace que l’arrosage automatique ou sinon, j’installe un arrosage au goutte à goutte moins consommateur d’eau et tout aussi efficace qu’un arrosage normal.

Je ne lave mon automobile que quand c’est nécessaire, préférentiellement dans une station de lavage de voitures fonctionnant en circuit fermé sur laquelle un traitement des eaux est réalisé avant rejet dans le milieu naturel.

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES