Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Actualité

Actualité

· Actus

Une stratégie bretonne énergétique et numériquement responsable

La ville de Lorient, Lorient Agglomération et la Région Bretagne s’associent pour une stratégie bretonne énergétique et numériquement responsable. L’intelligence collective au service des systèmes énergétiques décarbonnés.

La ville de Lorient, porteuse d’un plan d’action numérique dans le cadre du projet européen EMPOWER, Lorient Agglomération du "Schéma Territorial du Numérique : construisons un e-territoire" et du nouveau "Plan Climat Air Energie territorial (PCAET)", ainsi que la Région Bretagne, pilote du projet SMILE , ont annoncé une coopération dans le domaine de la digitalisation de l’énergie et entendent ainsi fédérer un très large panel de réalisations et de savoir-faire en matière d’innovation en faveur de l’optimisation des infrastructures et des services numériques pour la transition énergétique des territoires.

Ainsi, les projets inclus dans la dynamique du Schéma Territorial du Numérique, de SMILE et du projet EMPOWER, convergent vers un socle de base d’outils communs nécessaires d’une part pour l’implication des collectivités et des particuliers dans des actions pour le climat et d’autre part pour une réduction de l’emprunte carbone liée au numérique.

C’est à l’occasion de la 2eme session des ateliers du numérique, issus de l’action 5 du Schéma Territorial du Numérique, qui s’est tenue le 25 septembre à Lorient, en présence de Madame Thérèse THIERY, Vice-Présidente de Lorient Agglomération en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation et de la société numérique, de Monsieur Jean-Paul AUCHER, Vice-président de Lorient Agglomération en charge de l’Energie et Président d’ALOEN, de Madame Gael LE SAOUT adjointe ville de Lorient en charge des usages du numérique, Monsieur Laurent TONNERRE adjoint ville de Lorient en charge de l'environnement et de la transition énergétique ainsi que de Monsieur André CROCQ, conseiller régional en charge de la transition énergétique et Président de l’association SMILE smartgrids, que les partenaires ont évoqué les grands principes d’actions communes, qu’ils entendent partager et dupliquer en faveur d’une stratégie énergétique numériquement responsable.

Une dynamique partagée pour mieux construire la digitalisation du secteur de l’énergie et les réseaux numériques

Faire plus ensemble pour diversifier les modèles et les possibles. C’est sur ce principe que les pilotes des programmes SMILE, EMPOWER et du Schéma Territorial du Numérique de l’agglomération de Lorient ont souhaité conjuguer leurs points forts :

  1. Une échelle structurante de pré-déploiement concernant potentiellement 200 000 habitants
  2. La diversité et la maturité des offres numériques innovantes, industrielles ou développées par les communautés citoyennes promouvant les solutions ouvertes
  3. Préfiguration des modèles économique d’avenir

Depuis début 2018, la ville de Lorient, Lorient Agglomération et la Région Bretagne coopèrent autour de projets de développement d’applications et de plateformes numériques, sur la gouvernance des données énergétiques et l’identification des synergies avec les régions européennes. Elles identifient ainsi 4 axes structurants d’une future feuille de route commune :

  • Gouvernance de la transition numérique de l’énergie
    • Définir une gouvernance : contribuer au service public et à la valorisation des données énergétiques
    • Définir l’animation de terrain et les opérateurs de services ou d’infrastructures
  • 100% des territoires couverts par un socle de base d’outils numériques de suivi de leur consommation d’énergie dès 2023
    • Une fédération d’applications logiciels, opérationnelle fin 2020
    • Entre 2020-2022 , un socle d’applications de base, ainsi que des développements complémentaires par les territoires en tant que de besoin (Laboratoire des besoins, incubateur de services numériques, etc.)
    • Animation des utilisateurs et des usagers (ALEC/ADEME/Makers/Clusters digital) et partage d’expériences en open source via un registre des bonnes pratiques régionales
    • Poursuite de recherche action sur la sociologie et la psychologie des usagers autour du suivi et de la valorisation de leurs données.
    • « faire école » auprès des citoyens (Espaces Info Energie/Makers/entreprises/associations)
  • Avoir une empreinte carbone des données la plus faible possible
    • Diagnostiquer et anticiper l’inflation des émissions liées à l’usage des outils numériques
    • Fixer des objectifs de réduction des émissions et des principes d’architectures efficients
    • Atteindre l’objectif de réduction par des actions sur les infrastructures et les bonnes pratiques du numérique
  • Concilier transition énergétique et modèles économiques
    • Développer des nouveaux modèles économiques « autoportants »
    • Définir une aide publique à l’amorçage et le service public de valorisation des données énergétique (référents acteurs publics, guichet unique de données vérifiées/qualifiées)

D’ici début 2021, la ville de Lorient, Lorient Agglomération et la Région Bretagne ambitionnent d’écrire, en lien avec leurs partenaires, une feuille de route commune qui fixera les modalités de coopération avec de nouvelles collectivités sur ces 4 axes.


Focus sur le Schéma territorial du numérique de Lorient Agglomération

Lorient Agglomération poursuit sa dynamique pour une transformation numérique de son territoire et s’engage dans un schéma territorial du numérique qui s’articule autour de trois grandes ambitions : accompagner tous les acteurs dans ce changement, entraîner l’ensemble du territoire dans une logique de solidarité, développer les usages en renforçant les infrastructures qui constituent les conditions d’accès tout en accompagnant la formation des usagers pour qu’ils puissent en tirer le meilleur profit.

En effet, le numérique entraîne des changements dans les organisations et même dans les relations humaines qui dépassent largement la seule question des connaissances techniques. Ces trois ambitions sont déclinées en six orientations et 18 actions qui constituent pour Lorient Agglomération la feuille de route commune pour construire un E-territoire au cours des prochaines années.

+ d'infos

Focus sur le projet EMPOWER

Avec le projet Empower, Lorient à l’avant-garde du suivi des consommations d’énergie !

Lorient est engagée pour 5 ans (2017-2021) dans le projet européen Interreg EMPOWER. Dans le cadre de ce projet, en collaboration avec des collectivités et agences locales de l’énergie de 8 autres pays européens, Lorient travaille sur le suivi des consommations d’énergie des bâtiments tertiaires.

Le projet EMPOWER répond de manière innovante à deux défis urgents dans les villes et les régions européennes: la possibilité de réduire les émissions de CO2 des bâtiments grâce aux nouvelles technologies et une meilleure gestion et la nécessité d’investir davantage pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 de l’UE.

Lorient a décidé d’orienter la recherche sur le suivi des consommations d’énergie utilisant les logiciels libres et des capteurs à faible coûts, constitués sur la base de « Raspberry Pi », des mini ordinateurs en plein boom actuellement.

Un groupe de travail local est animé par ALOEN , avec des réunions régulières organisées entre la ville de Lorient, Lorient Agglomération, ALOEN, ainsi que les sociétés locales Liberasys et BeMyHomeSmart et d’autres informaticiens intéressés par la démarche : tous ces acteurs se sont organisés dans un groupe local appelé « les consometers ».

La ville de Lorient a poursuivi les développements techniques des systèmes de suivi des consommations, en transférant les données sur son propre serveur: vous pouvez vous connecter comme invité. On peut ainsi suivre en direct la consommation d’électricité de certaines écoles et la production des panneaux solaires photovoltaïques de la ville. Un travail est actuellement réalisé à l’école de Lanveur pour mettre en oeuvre un suivi de la production énergétique des panneaux solaires thermiques. Une connexion des Raspberry Pi via clefs 3G est également en cours de développement.

Focus sur le projet de plateforme territoriale citoyenne ouverte

Dans le cadre du volet « maîtrise des demandes d’énergies » du projet SMILE, la Région Bretagne souhaite préparer la mise en place, à l’horizon 2020, d’une solution d’échange de données énergétiques de nouvelle génération, interopérable et utile aux smartgrids, pour l’implication des particuliers et des collectivités dans la transition énergétique.

Afin de capitaliser sur le savoir-faire développé dans les agences locales climat énergie et sur le territoire de Lorient, une première phase de développement, en 2018 et 2019, a consisté en partenariat avec Lorient agglomération et les collectifs citoyens, à mettre en place à petite échelle, un outil de préfiguration testé par un premier cercle d’usagers.

En rupture avec une mise en place conventionnelle d’une plateforme informatique, et dans l’optique de ne pas recréer un nième outil unique rapidement obsolète, la première étape du projet a consisté en l’établissement d’un protocole d’interopérabilité et d’échange de données entre logiciels libres existant. Ces échanges s’opèrent au sein d’une « fédération résiliente de serveurs et d’applications informatiques grand public », co-construite par une communauté de développeurs d’applications libres.

La prochaine étape consistera à multiplier les développements d’applications métier, perfectionner les logiciels existants et stimuler les collectifs citoyens et les particuliers pour leur utilisation. L’objectif est d’impliquer progressivement un très large réseau social d’éco-citoyens sur des projets de production d’énergie renouvelables, de réduction des consommations et de mobilité durable et répliquer le modèle plus largement à l’ensemble du champs d’action pour la réduction des empruntes environnementales.

 

> Retour aux actualités

 

Créé par La rédaction

 

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres actualités

VOS SERVICES