Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Actualité

Actualité

· Lorient Odyssée

Groupe Kolibri : un double projet d’envergure

C’est le groupe Kolibri, installé à Caudan, et déjà propriétaire de 7 hôtels entre Lorient et Brest, qui a choisi d’investir dans Lorient Odyssée. Le projet est double, puisqu’il s’agit d’un hôtel et d’un restaurant séparé. Le point avec Bertrand Hesnard, dirigeant du groupe Kolibri.

Quel est votre projet pour Lorient Odyssée ?

Il s’agit de deux projets conjoints. D’abord, un hôtel trois étoiles de 60 chambres qui donne sur le parvis de la nouvelle gare, la place François-Mitterrand. L’enseigne de l’hôtel n’a pas encore été définie, mais de grands groupes comme Accor sont intéressés. Ensuite, un restaurant, placé dans le même ensemble immobilier, mais indépendant de l’hôtel. C’est un beau projet de 6 M€ qui devrait créer 30 emplois sur le site.

Pourquoi avoir choisi ce quartier ?

Ce choix remonte déjà à plusieurs années. Si l’on considère l’environnement économique de Lorient, on constate qu’il n’y a pas eu de projet hôtelier depuis la construction des Rives du Ter à Larmor-Plage. Mais au regard du développement économique de la ville, qui sera encore accéléré avec l’arrivée de la LGV, on peut attendre une progression du flux du tourisme d’affaires et de loisirs. Ce projet a donc du sens, il accompagne et consolide l’offre existante.

Vous misez surtout sur le tourisme d’affaires ?

A Lorient, les hôtels vivent surtout du tourisme d’affaires en dehors de la saison estivale, soit presque 10 mois sur 12. Lorient offre une situation géographique centrale sur le sud Bretagne, avec des flux venant surtout de région parisienne, de l’Est et du Nord. Mais le développement touristique de Lorient est une réalité : il y a encore 10 ans, Lorient n’était pas considérée comme une destination de vacances. Aujourd’hui, grâce au travail mené entre autres par l’office de tourisme, Lorient se positionne bien avec ses plages, l’île de Groix, les équipements… Et cela devrait encore augmenter avec la LGV !

Comment voyez-vous l’avenir ?

On n’exclut pas à plus long terme la clientèle touristique étrangère. C’est déjà le cas pour le tourisme de loisir, l’été. Pourquoi pas des touristes asiatiques demain ? On note une forte poussée du tourisme chinois : la Chine investit beaucoup dans les grands groupes hôteliers…

Avez-vous déjà défini le concept de votre restaurant ?

Notre envie est de créer un concept nouveau et on y travaille encore. On a étudié beaucoup de choses : la tendance du burger, la street food, la finger food (à manger avec les doigts). On est accompagné par un cabinet spécialiste des tendances culinaires et de restauration. On souhaite d’abord tester notre concept ailleurs en grandeur nature, à Rennes ou à Nantes, avant de l’installer à Lorient vers fin 2018. Mais il est modélisé pour Lorient !

 

> Retour aux actualités

 

Créé par La rédaction

 

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres actualités

VOS SERVICES