Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Article des nouvelles

Article des Nouvelles

· MER

L'expérimentation de l'éolien flottant

Alors que la concertation autour de l’implantation de quatre éoliennes flottantes au large de Groix et Belle-Ile se poursuit, Les Nouvelles ont interrogé Thierry Daugeron, chef de projet Eolfi, la société qui pilote le chantier.

 

Pourquoi développer l’éolien mer ?

Avec environ 5 000 km de côtes, dont un tiers en Bretagne, la France possède le 2e plus grand potentiel de production d’énergies marines renouvelables en Europe. Cette ressource regroupe l’énergie éolienne (vents marins) et l’énergie hydraulique (vagues et courants). À lui seul, l’éolien en mer pourrait produire deux fois plus d’électricité que le nucléaire dans le monde en 2050 et largement contribuer au développement des énergies renouvelables en France. Il se place aux côtés d’autres énergies renouvelables déjà connues comme l’hydroélectricité, le photovoltaïque ou l’éolien terrestre.

Comment a été choisi le site d’implantation ?

Les quatre éoliennes seront situées à 13 km au sud de Groix. Cet emplacement a été choisi car c’est un site représentatif des conditions de mer de l’essentiel du marché mondial pour l’éolien flottant avec des vents forts et réguliers (8,5 mètres/seconde à 100m d’altitude). La relative proximité des côtes s’explique, notamment, par la nécessité de la maintenance. Ce choix tient compte aussi de la cohabitation avec les pêcheurs et les plaisanciers. Par exemple, pour les projets d’éoliens posés, les bateaux de moins de 25 à30 m sont autorisés à une vitesse maximale de 8 nœuds, avec une distance de sécurité autour des éoliennes de 50 à 100 m. La pêche ne sera pas autorisée dans le parc à cause des lignes d'ancrage et des câbles électriques.

Quelles seront les nuisances ?

Il n’y aura pas de bruit au niveau des habitations, que ce soit en phase de construction ou pendant l’exploitation, notamment du fait de la nature des travaux peu impactants, de la distance des côtes et du bruit de fond important en mer. Mais des études devront le confirmer. Des sonomètres (mesure du bruit ambiant) seront mis en place sur la côte au plus près de la ferme éolienne. La règlementation est en la matière très stricte. La question des vibrations fera l’objet d’études au titre des suivis environnementaux. La simulation paysagère démontre un impact visuel limité depuis Groix et a fortiori depuis la côte lorientaise.

Une éolienne, ça flotte comment ?

Le flotteur de l’éolienne développé par DCNS Energies et VINCI Construction France est constitué de 4 colonnes cylindriques en acier assurant la flottabilité et d’une embase en béton assurant la stabilité de l'éolienne. Ce flotteur est ancré au fond de la mer par 6 lignes de mouillage pour maintenir l’éolienne sur sa position et éviter qu’elle ne dérive

Pourquoi parle-t-on de ferme pilote ?

La société Les éoliennes flottantes de Groix & Belle-Île, détenue par EOLFI Offshore France et CGN Energy Europe, a été désignée lauréate le 22 juillet 2016 d’un appel à projet lancé par l’Etat, pour le développement de ferme pilotes éoliennes flottantes. Le projet doit permettre d’en tester les technologies et le modèle économique afin d’atteindre un prix compétitif de l’électricité pour ensuite envisager un déploiement à plus grande échelle. L’objectif de l’Etat est autant de développer des projets au large de ses côtes que de de vendre à l’export des fermes éoliennes, comme la France le fait dès aujourd’hui dans d’autres secteurs de notre économie. C’est à ce stade de déploiement commercial que l’emploi se développera à grande échelle. A stade de la ferme pilote, des emplois seront toutefois créés, tant pour la fabrication des éléments et que pour la maintenance des éolienne.


Le garant de la concertation publique

La Commission nationale de débat public a nommé Bruno de Trémiolles, garant de la concertation publique. Indépendant et neutre, il veillera au bon déroulement de la concertation, à la sincérité des informations apportées par les maîtres d’ouvrage EOLFI et RTE, à la qualité des moyens mis à la disposition du public pour participer.

Courriel : bruno.de.tremiolles@orange.fr 

Retrouvez le dossier d’information du projet et les différents moyens à votre disposition pour vous informer ou vous exprimer, sur les sites : www. eoliennes-groix-belle-ile.com et www.rte-france.com

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres articles

VOS SERVICES