Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Magazine les nouvelles

Magazine Les Nouvelles

· LES NOUVELLES

Jérôme et Sylvain, la marinière en bandoulière

Deux associés, en adeptes convaincus du Made in France, ont pris les rênes de la société Le Minor à Guidel, et veulent aujourd'hui retracer l'histoire de cette entreprise d'abord appelée Manufacture de bonneterie lorientaise.

« Lorsque nous sommes arrivés ici, c’est vrai que l’usine nous a paru vétuste, confie Sylvain Flet, l’un des deux repreneurs la société Le Minor à Guidel. Mais c’est justement ce qui nous a plu. Nous avons eu un coup de cœur pour ce bâtiment resté dans son jus. Ce que nous recherchions, c’est le savoir faire ouvrier. Le vrai défi, c’était de sauvegarder une des dernières bonneteries françaises. » Cet ancien élève de l’École supérieur de commerce de Rouen est un adepte convaincu du Made In France . Avec Jérôme Permingeat, devenu son meilleur ami après qu'ils ont travaillé ensemble à Paris, il crée le Flageolet, une marque de nœuds papillon bicolores et réversibles, entièrement fabriqués à la main dans l’Hexagone.

C'est en 2016, alors qu'ils sont en quête d'un fournisseur pour des bonnets et des écharpes, qu'ils  découvrent la marque Le Minor sur Internet. La propriétaire de l'entreprise, Marie-Christine Grammatico, leur ayant confié qu’elle cherchait un repreneur, ils se lancent dans l’aventure en 2018. « Il y avait un véritable challenge managérial, souligne Jérôme Permingeat, avec la volonté de reconstruire de la confiance, de la responsabilisation au sein de l'entreprise, car Le Minor, ce n’est pas seulement une marque, c’est aussi un outil de production qui emploie une trentaine de salariés. Et pour nous, venir vivre en Bretagne, évidemment c’était très tentant. Nous avons chacun des enfants et leur offrir ce cadre de vie, c’est sympa. »

Si le premier métier de l’atelier situé à Guidel était de tricoter des pulls marins , les fameux pull  bretons, Le Minor est aujourd'hui une marque de prêt-à-porter qui surfe sur la mode de la marinière. « Notre marinière ne peut pas être plus française, excepté sa matière première, le coton, qui de toute  façon ne pousse pas en France. Même le fil que nous tricotons est filé dans les Vosges, souligne Sylvain Flet.  C’est aussi une marque reconnue au Japon, un pays qui représente 70 % du chiffre d’affaires à l'export de la société. Les Japonais sont dingues du Made in France. Mais ici, en France, il y a très peu de distributeurs. Les Bretons connaissent sûrement le Kabig, une veste à capuchon fabriqué dans les années cinquante sur le site de Pont l’Abbé ou à la Manufacture de bonneterie lorientaise, le nom sous lequel la société a été créée avant-guerre, mais moins nos pulls et marinières 100 % fabriqués dans nos ateliers. »

C’est cette histoire que veulent retrouver les deux  entrepreneurs. « Les anciens propriétaires nous avaient dit que l’atelier avait été créé en 1963. Mais sur Instagram, la petite-fille de la fondatrice nous a envoyé un message en nous apprenant que sa grand-mère avait créé la société dans les années trente. »  En creusant, ils retrouvent en effet l'acte de la fondation de l’atelier, celui-ci portant la date de décembre 1922 !  Jérôme et Sylvain lancent aujourd'hui un appel pour récolter documents et témoignages permettant de raconter les presque cent ans d'histoire de cette société si intimement liée à la Bretagne.

 

À la recherche d’archives :
Photos, archives de presse, témoignages, lettres...  Jérôme Permingeat et Sylvain Flet sont à la recherche  d’éléments afin de reconstituer l’histoire de la manufacture de bonneterie lorientaise. Les deux associés préparent même un livre à l’occasion du centenaire de la société. « C’est une histoire encore récente. Nous aimerions beaucoup retrouver d’anciennes salariées, ainsi que  des catalogues ou des photos de l’atelier  à  l’époque ! » Si vous possédez des informations ou des archives, vous pouvez contacter Le Minor.

Le Minor
ZI des 5 chemins 
56520 Guidel
Tél. : 02 97 65 97 67
contact@leminor.fr

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres articles

VOS SERVICES