Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Magazine les nouvelles

Magazine Les Nouvelles

· TÉMOINS

Halte au tout lingette!

Elles bouchent les canalisations lorsqu’on les jette dans les toilettes et ne sont pas recyclables : les lingettes, même si elles sont pratiques, doivent être utilisées avec modération.

En 10 ou 15 ans, l'usage des lingettes s'est répandu dans notre quotidien : nettoyage des sols, des lunettes et même des chiens, désinfection de la cuvette des toilettes, démaquillage, protection des couleurs du linge en machine, lustrage du tableau de bord des voitures... Elles servent désormais à presque tout. Pourtant, si les lingettes sont très pratiques - trop pratiques - elles sont devenues un fléau pour les réseaux d'eaux usées car elles finissent bien souvent dans la cuvette des toilettes. "Contrairement au papier hygiénique qui se désintègre dès qu'on le mouille, ces lingettes, bourrées de fibres de ouate de cellulose, se désagrègent beaucoup moins vite, explique Jean-François Mainguy, responsable assainissement de Lorient Agglomération. Elles s'accumulent dans les réseaux d'eaux usées puis dans les postes de relevage et bouchent les pompes chargées de transférer les effluents à la station d'épuration.Cela nécessite régulièrement et de plus en plus fréquemment le déplacement de nos équipes pour régler ces problèmes."

À la poubelle !

Des équipes qui sont obligées d'intervenir très rapidement pour éviter que les eaux usées débordent et se répandent dans le milieu naturel, provoquant une pollution. "Cela coûte très cher à la collectivité, déplore Jean-François Mainguy. C'est de l'argent perdu, du temps et de l'énergie qui part enfumée bêtement." Le responsable assainissement cite ainsi l'exemple de postes de relèvement que les techniciens doivent parfois intervenir plusieurs fois par jour. "Les établissements de santé ou de petite enfance ont été sensibilisés sur le sujet, que ce soit auprès des patients, des utilisateurs ou du personnel de nettoyage. Des actions ont été engagées et nous espérons de rapides résultats sur l'exploitation des ouvrages ", se félicite Roger Thomazo, vice-président à Lorient Agglomération

Toutes ces lingettes à usage unique doivent en effet être jetées à la poubelle. Mais contrairement à l'essuie-tout, qui peut être placé dans la poubelle verte (bio-déchets), ces lingettes doivent atterrir dans la poubelle bleue. "Car même les lingettes dites biodégradables ne le sont pas à100 % ", souligne Gaëlle Le Floch, coordinatrice prévention de la production des déchets à Lorient Agglomération. Il faut aussi savoir que les lingettes représentent aujourd'hui une part non négligeable des déchets non recyclables de l'agglomération.8 % des déchets de la poubelle bleue sont des textiles sanitaires de la catégorie hygiène, soit en moyenne 15 kg/an et par habitant. Cette proportion comprend les lingettes ainsi que les couches adultes et bébé et les protections féminines.


À la crèche, des carrés éponge lavables

La crèche associative et parentale Salopette et Pâte à Sel, située dans le quartier de Kervénanec à Lorient, utilise couches lavables et carrés en tissu éponge depuis toujours. « Nous coupons deux carrés de coton éponge que nous cousons ensemble. C’est simple comme bonjour ! Ça passe en machine et au sèche linge sans problème. Mais on peut aussi recycler ses vieilles serviettes éponge en les coupant sans les doubler, témoigne Isabelle Ségalen, directrice et fondatrice de la crèche. Nous imprégnons ces carrés d’un produit que nous fabriquons avec de l’eau de chaux, de la glycérine et des huiles essentielles pour nettoyer les fesses des bébés. Cela génère beaucoup moins de déchets que les lingettes et il n’y a aucun produit chimique néfaste pour la santé des tout-petits. » Quand la crèche part en balade, elle utilise du coton hydrophile et du liniment.


Le coût des lingettes

Une famille qui utilise des lingettes augmente considérablement son budget. Une étude du CRIOC (Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs de Belgique) montre que nettoyer le sol avec des lingettes plutôt qu'avec une serpillière et un détergent tout usage peut coûter jusqu'à 15 fois plus cher.

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres articles

VOS SERVICES