Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Magazine les nouvelles

Magazine Les Nouvelles

· PORTRAIT

Roger Tréhin, le Tour de France en ligne de mire

Ancien très bon coureur amateur, ce Lorientais pure souche espère être de la Grande Boucle en tant que directeur sportif d’une équipe qui compte Warren Barguil dans ses rangs.

Roger Trehin ne sait pas encore s’il sera sur le Tour de France. Les planètes sont pourtant alignées. Il est le directeur sportif d’une équipe bretonne qui jouera à domicile lors du grand départ prévu à Brest le 26 juin prochain, il est né et vit depuis toujours à Lorient, là où sera donné le départ de la troisième étape de la Grande Boucle, et il a été l’entraîneur de Warren Barguil, le plus connu des cyclistes bretons dans le peloton actuel, lorsqu’il dirigeait le pôle espoir de Bretagne Sud. « Nous sommes plusieurs directeurs sportifs dans l’équipe Arkéa-Samsic et on se partage les compétitions, explique celui qui a déjà vécu cinq Tour de France dans la peau du manager sportif *. Mais ce n’est pas le plus important pour moi. L’essentiel, c’est que l’équipe tourne bien et qu’elle réalise un beau parcours. »

Coureur amateur entre 1982 et 1998, Roger Trehin a pratiqué le cyclisme en compétition durant dix huit ans avec, à la clé, une vingtaine de sélections en équipe de France et une présélection aux Jeux olympiques de Los Angeles (1984). « À l’époque, il y avait de très nombreuses compétitions internationales en équipe nationale, explique-t-il. Il n’était pas rare que des amateurs confirmés soient appelés en sélection nationale car les équipes professionnelles ne pouvaient pas toujours libérer leurs coureurs. » Une situation qui lui a permis de côtoyer deux des plus grands cyclistes français de l’époque, Laurent Jalabert et Luc Leblanc, sacré champion du monde en Argentine en 1994.

Comme aujourd’hui dans son métier de directeur sportif - 120 jours de compétition par an, des courses dans toute l’Europe - Roger Trehin était souvent loin de chez lui. Mais comme aujourd’hui, il retrouvait toujours avec plaisir sa ville natale et les siens. « Lorsque les compétitions s’enchaînent dans un même pays, on ne revient pas. J’ai un plus gros programme que les coureurs eux-mêmes ! Ça fait du bien de revenir à la vie lorientaise, même si c’est dix ou douze jours maximum entre deux courses. Je me fais souvent chambrer sur ma région parce qu’avec Warren Barguil, on plaisante en parlant de "Lorientgeles" en disant qu’il y fait bon vivre et qu’il fait toujours beau. »

Parallèlement à sa carrière de coureur cycliste amateur, Roger Tréhin a été éducateur à la Ville de Lorient. « J’ai passé mon bac au lycée Dupuy de Lôme avant d’entamer des études de biologie à Rennes. Mais avec vingt à vingt-cinq heures d’entraînement par semaine et des courses tous les weekends, c’était impossible de faire des études supérieures. J’ai alors bifurqué vers les diplômes d’État qui me permettent aujourd’hui d’exercer le métier de directeur sportif. » Roger Tréhin est encore très impliqué dans la vie sportive locale puisqu’il est le vice-président du Vélo Club du Pays de Lorient dont son père, Guy, a longtemps été président, et dont sa mère, Jacqueline, est désormais… la présidente !


6 janvier 1963
Naissance à Lorient

1999
Directeur du pôle espoirs Bretagne Sud à Lorient

2005-2016
Directeur sportif de l'équipe professionnelle Bretagne Jean-Floc'h, qui prendra successivement les noms de Bretagne Armor Lux, Bretagne Schuller, Bretagne Séché Environnement puis Fortunéo Vital Concept.


* Team Arkéa-Samsic, dont le siège est situé à Bruz près de Rennes, réunit une société spécialisée dans les services aux entreprises basée à Rennes et Arkéa, une bancassurance dont fait partie le Crédit mutuel de Bretagne.


Retrouvez notre page consacrée au départ de la troisième étape de l’édition 2021 du Tour de France.

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres articles

VOS SERVICES