Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Magazine les nouvelles

Magazine Les Nouvelles

· DOSSIER

Je veux changer de métier

Après dix, quinze ou vingt années à exercer le même métier, on peut souhaiter évoluer, se reconvertir, pourquoi pas se mettre à son compte. On peut envisager, par exemple, de passer du tertiaire à l'artisanat, ou bien de quitter l'industrie pour le commerce... Tout est possible si l'on est bien orienté, si l'on sait quelle formation choisir et comment la financer.

« Je n'étais pas très sûre de vouloir retourner sur les bancs de l'école »
Caroline Kergall, 41 ans, commerciale

« Après des expériences en usine, en maison de retraite et douze ans en boulangerie, j’avais envie d’autre chose. Avec mon mari, nous avons vendu notre commerce afin d’être plus disponibles pour nos enfants. J’envisageais déjà d’être commerciale, je me suis inscrite à Pôle Emploi, je leur ai parlé de mes projets et ils m'ont orienté vers IBEP formations qui proposait un BTS MUC*. J’allais avoir 40 ans ! Je n’étais pas très sûre de vouloir retourner sur les bancs de l’école. Mais en parallèle, j’ai rencontré la responsable de Würth à Caudan : on a sympathisé, j’ai fait un essai et je me suis inscrite en BTS en alternance. Je passais deux jours en cours et trois jours en entreprise, et la formation a été entièrement prise en charge. J’avoue que j’ai eu un doute le premier jour, car j’étais la plus âgée, mais je vais toujours au bout de ce que j'entreprends : et finalement, ça m’a plu. La formation est complète, la classe était très solidaire, nous sommes tous restés en contact. Avant d’arriver chez Würth, spécialiste de la quincaillerie, je faisais à peine la différence entre un marteau et un maillet… Aujourd’hui, je suis commerciale pour les administrations : communes, hôpitaux, lycées, universités, entre Gourin et Quiberon. Ça me plaît beaucoup, j’aime aller rencontrer mes clients, j’apprends beaucoup. La vie est courte : il faut en profiter, faire différentes expériences. Même à 40 ans, ça vaut le coup ! » 

* Management des unités commerciales

Ces formations qui recrutent

Industries

  • Conduite de travaux publics
  • Métiers du composite
  • Métiers de la soudure
  • Outillage industriel

Métiers de la mer

  • Travail du poisson
  • Métiers du matelotage
  • Métiers de la mécanique embarqués
  • Employé.e polyvalent.e des produits de la mer

 

« L’orientation professionnelle est un enjeu stratégique »
Catherine Quéric, coordinatrice orientation professionnelle chez CLPS

« Le CLPS est un organisme de formation qui existe depuis quarante ans en Bretagne et qui propose des formations qualifiantes et diplômantes. Nous sommes une coopérative et nous mettons notamment en oeuvre le programme Prépa Projet de la Région Bretagne qui vise à accompagner tout public vers la définition d’un projet professionnel : demandeurs d’emploi, jeunes, adultes, salariés, personnes orientées par la Mission locale ou Pôle Emploi… L’enjeu de Prépa Projet est le retour à l’emploi : s’assurer que la personne qui intègre une formation ira jusqu’au bout. Chaque candidat doit avoir construit un projet réaliste et réalisable. Prépa Projet fonctionne en ateliers : sept ateliers en première phase (état de l’emploi local, découverte d’un secteur ou d’un métier, outils numériques…), cinq ateliers sectoriels et des visites d’entreprises en deuxième phase, en partenariat avec l’Afpa et le Greta, voire des stages en immersion. Avec Prépa Projet, le bénéficiaire est au centre du processus : c’est lui qui choisit son parcours et nous nous y adaptons. Nous avons ainsi accompagné 270 personnes sur le territoire en 2020, et plus de 300 en 2019. 75 % des stagiaires ont poursuivi une formation ou ont trouvé un emploi. C’est un dispositif efficace et formidable à mener. »

www.bretagne.bzh/aides/fiches/copie-de-prepa-projet
www.clps.net

 

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres articles

VOS SERVICES