Accueil > Actualités > Magazine les nouvelles > Tous les articles > Article des nouvelles

Article des Nouvelles

· DOSSIER

La fibre s'installe

Avec l’arrivée du très haut débit, les temps de téléchargement et d’envoi de fichiers seront divisés par 5 ou 10. Une performance attendue par de nombreux professionnels et particuliers.

Le très haut débit, c’est quoi ?
A vec votre ligne ADSL, le débit se situe en moyenne entre 10 et 20 mégabits/s maximum, suffisant pour surfer sur Internet, écouter de la musique, télécharger des fichiers audio, à condition que toute la famille ne s’y mette pas en même temps. En revanche, télécharger un film peut durer de trente minutes à une heure en ADSL. Avec la fibre, le débit est de 30 mégabits/s minimum et peut monter jusqu’à 100 mégabits/s, voire plus, une vitesse qui  deviendra nécessaire avec l’arrivée des télés ultra  haute définition et le téléchargement de films en Blu-ray. C’est vrai aussi pour les professionnels  qui envoient ou reçoivent des fichiers très lourds, comme par exemple les maquettes numériques de projets architecturaux.

Qui pose la fibre ?
Sur l'Agglomération de Lorient, Orange est mandaté par l’État pour d éployer la fibre sur la très grande majorité du territoire (100 000 foyers  sur les 19 communes qui constituaient l'Agglomération  jusqu'en janvier 2014). Le réseau est construit en parallèle du réseau cuivre en utilisant les mêmes infrastructures, souterraines ou aériennes.

Mégalis, un organisme qui regroupe les principales collectivités et intercommunalités de la Bretagne, déploie la fibre sur Plouay et les communes alentours (8 200 foyers). Dans ce cadre, Lorient  Agglomération participe à hauteur de 445 euros par prise téléphonique, soit 3,65 millions d’euros.  Le déploiement du réseau utilise en majorité des infrastructures existantes (fourreaux des collectivités, d’Orange...).

Quel est le calendrier de déploiement ?
En ce qui concerne Orange, 35 000 prises sont aujourd’hui dites raccordées (voir plus bas). La  commercialisation de la  fibre dépend alors de la  stratégie de chaque opérateur. Ce sont pour l’instant les communes de Lorient, Plœmeur, Larmor-Plage, Lanester, Quéven, Gestel, Caudan et Hennebont qui sont concernées. Selon les engagements  de Orange, 95 % du territoire sera raccordable fin 2019, 100 % fin 2020. Une cartographie en ligne permet de suivre de près le déploiement de la fibre sur l’agglomération et de savoir précisément si votre maison est fibrée. En ce qui concerne Mégalis, les travaux n’ont  démarré qu’en septembre et se déroulent à une échelle régionale (1,2 million de prises dans toute la Bretagne). Le centre-ville de Plouay sera relié fin 2020 tandis que le raccordement de l’ensemble des autres prises s’étalera jusqu’en 2030.

Qui commercialise la fibre ?
Le réseau fibre est dit  « dégroupé ». Cela  signifie que tous les opérateurs nationaux peuvent  louer le réseau d'Orange. Après, la stratégie commerciale de chaque opérateur est différente. Pour sa part, Orange prévient ses clients dès que leur adresse devient éligible. Le plus simple est que chaque client appelle son opérateur qui lui précisera s’il peut avoir la fibre ou non.

Couvert, raccordable ou raccordé ?
Les termes « couvert », « raccordable » ou « raccordé » sont définis par l'Arcep, l’autorité de régulation des communications électroniques. Une zone est couverte lorsque le sous répartiteur optique (SRO) est installé. Chaque SRO dessert  entre 300 et 700 abonnés. Néanmoins, la partie du réseau entre ce SRO et l'abonné n'est pas toujours construit. Un logement est raccordable lorsque le point de branchement qui est installé dans la rue ou dans l'immeuble est raccordé à ce SRO. Il dessert 4 à 6 logements. Les occupants des logements concernés contactent leur opérateur télécom afin de souscrire un abonnement fibre optique. Une fois le contrat signé entre cet abonné et son opérateur, le réseau fibre entre ce boîtier et le logement est construit. Le logement est alors dit « raccordé » (éligible dans le langage des opérateurs).


EN CHIFFRES :

  • 90% des foyers couvers d'ici 2020
  • 3, 65 millions investis par Lorient Agglomération
  • 5 à 10 minutes pour télécharger un film avec la fibre

 


L’intervention du service public : 1 prise reliée = 445 euros investis par Lorient Agglomération

Afin d’assurer une égalité de traitement entre tous les habitants, qu’ils habitent en centre-ville ou  dans un hameau éloigné d’un  centre-bourg, les collectivités  bretonnes ont  choisi d’investir elles-mêmes dans la fibre là où Orange n’intervient pas. Ainsi aux côtés de la Région et du Département, Lorient Agglomération participe à hauteur de 445 euros pour chaque prise reliée à la fibre dans les communes de Plouay, Bubry, Calan, Inguiniel, Lanvaudan et Quistinic. Par ailleurs, plusieurs communes du territoire ont déployé des réseaux wifi publics gratuits qui permettent d’accéder  à Internet dans la rue ou dans certains bâtiments publics. C’est vrai pour Lorient (5 lieux, 11 bâtiments) ou Lanester (le centre-ville et les maisons de quartier). Il suffit simplement d’activer le wifi de votre smartphone et vous serez redirigé vers un portail de connexion au réseau.

 

 

> Retour aux articles

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES