Accueil > En actions > Agenda 21 et plan climat

Agenda 21 et Plan climat

21 chantiers pour un développement équilibré du territoire

Lorient Agglomération s’est dotée d’un Agenda 21 dont l’objectif principal est de réduire de 20% les consommations d’énergie et de 20% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020, par rapport à leur niveau de 1990.

Les actions concernent en priorité les transports et l’habitat, deux secteurs qui représentent 70% de la consommation d’énergie dans les activités humaines. L’Agenda 21 de Lorient Agglomération balaie l’ensemble des politiques publiques afin de trouver un équilibre de développement d’un territoire aux trois composantes bien identifiées : rade, mer et vallées.

Au total, 21 chantiers ont été identifiés qui visent, par exemple, le développement de nouvelles filières économiques locales (éco-construction, alimentation, produits de la terre et de la mer), le tourisme de proximité, une aide à l’insertion des publics en difficulté ou encore la préservation des espaces naturels.

 Agenda 21 : les missions

 Agenda 21 : programme d'actions

 Rapport 2016 sur le développement durable de Lorient Agglomération

[Vidéo] L'Agenda 21 de Lorient Agglomération reçoit le "Ruban du développement durable"

VIDÉOS

> Toutes les vidéos

[Vidéo] L'Agenda 21 de Lorient Agglomération reçoit le "Ruban du développement durable"

Quelques chiffres clés :

  • 300 000 visiteurs/an à l’office de tourisme
  • 44,6% du territoire consacrés à l’agriculture
  • 80 000 tonnes de produits de la  mer transformées/an au port de pêche
  • 87,6% des logements en résidence principale
  • 4 800 demandes de logements sociaux
  • 17,4 millions de voyages /an en transport collectif, dont 800 000 par liaisons maritimes
  • 59% des déplacements en voiture
  • 145 km de « Voies Vertes », réservées aux modes doux
  • 440 ha d’espaces naturels ouverts au public
  • 10% de repas bio dans les cantines
  • 2 000 scolaires sensibilisés/an au développement durable

Un plan climat intégré

Le programme d’actions du plan climat est intégré à l’agenda 21. Le chantier le plus emblématique sera le prolongement du Triskell, la voie prioritaire bus, qui relie actuellement les deux centres-villes de Lorient et Lanester. L’axe sera prolongé en direction de Ploemeur et Quéven. A l'automne 2012 a été mis en service le bateau zéro émission construit par le chantier STX, à Lanester. En matière d’habitat,  l’objectif est la réhabilitation de 3% du parc par an, en priorité les logements les plus consommateurs d’énergie. Enfin, Lorient Agglomération s’engage à soutenir la production d’énergie renouvelable, par le biais de panneaux photovoltaïques ou une unité de méthanisation des déchets organiques.

 Bilan 2016 des consommations d'énergie des émissions de gaz à effet de serre sur le patrimoine et les compétences de Lorient Agglomération

Quatre axes

1. L’identité maritime et le lien terre/mer au cœur de l’innovation et de la diversification

Quelques actions : développement portuaire en faveur de du transport mer-rail, soutien aux filières énergies renouvelables, renforcement de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, renforcement des liens producteurs-consommateurs, accroissement des capacités d’accueil des touristes.

2. L'attractivité, la qualité environnementale et l’empreinte énergétique du territoire

Quelques actions : maîtrise  de la consommation d’espace, qualité de la construction neuve, promotion des modes de déplacements doux, amélioration des performances énergétiques des bâtiments.

3. L’accès aux besoins essentiels et la cohésion sociale

Quelques actions : soutien à l’économie sociale et solidaire, soutien aux initiatives culturelles des communes, lutte contre la précarité énergétique, accès à l’emploi et à la formation.

4. La participation de chacun à réduire l’empreinte écologique du territoire

Quelques actions : amélioration de performances du patrimoine public, réduction de l’impact du transport de marchandises, soutien au développement d’Agendas 21 scolaires, encouragement des pratiques éco-responsables. 


Exemple d'action : le bateau-bus zéro émission

Le transport maritime sans carbone

Avec le bateau zéro émission, Lorient Agglomération réalise une première mondiale dans le domaine du transport passagers.

Le bateau zéro émission de carbone est une innovation de taille. Innovation technologique d’abord, de la part d’une entreprise locale. C’est en effet le chantier naval STX (Lanester) qui a mis au point un procédé qui permet à l'Ar vag Tredan (le bateau électrique, en breton), d’assurer une liaison non-stop de 6h à 20h.

Grâce à des condensateurs « supercapacité », rechargeables en seulement quatre minutes, le navire n’embarque à chaque rotation que la seule énergie nécessaire à un aller-retour sur la rade. A l’inverse, les batteries classiques nécessitent un temps de chargement long et n’offrent pas une autonomie suffisante pour le service quotidien de la rade de Lorient.

Embarquez sur Ar vag Tredan

Une innovation environnementale aussi. C’est une des traductions sur le terrain de l’Agenda 21 de Lorient Agglomération qui prévoit notamment de contribuer à la réduction du réchauffement climatique, causé par le rejet de gaz à effet de serre.

Avec 123 places assises, une capacité d’accueil de 150 personnes et 10 porte vélos, il répond aussi à un des autres enjeux de l’Agenda 21 avec pour objectif de développer l’usage des transports collectifs et de réduire la part de la voiture dans les déplacements.

[Vidéo] Présentation du bateau zéro émission

VIDÉOS

> Toutes les vidéos

[Vidéo] Présentation du bateau zéro émission

Le succès des lignes maritimes

L’une des clés du succès des lignes maritimes est leur intégration au réseau urbain : le même ticket ou le même abonnement permet aux usagers des transports de l'agglomération de prendre le bateau pour se rendre de Lorient à Locmiquélic ou Port-Louis et inversement ; les bateaux offrent une fréquence d’une demi-heure, facilement mémorisable ; à l’arrivée, d’un côté comme de l’autre de la rade, un bus attend les passagers pour leur correspondance.

C’est ainsi qu’il faut moins d’une demi-heure pour rejoindre le centre-ville de Lorient depuis Port-Louis.

Le transrade, comme les habitués l’appellent, est donc un véritable service de transport collectif qui enregistre près de 800 000 passages par an, avec un record d’affluence lors du Festival interceltique.

[Vidéo] Le bateau, un réflexe pour aller travailler

VIDÉOS

> Toutes les vidéos

[Vidéo] Le bateau, un réflexe pour aller travailler

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

VOS SERVICES